Sans titre (mer)

vidéoprojection
17 min en boucle
2010

Le paysage maritime est en renouvellement constant. C’est un univers mouvant dont nous avons des difficultés à saisir l’unité. Cependant il semble se maintenir dans un équilibre, entre création et destruction. Ambivalence que l’on retrouve concernant la frontière éphémère entre terre et mer, fini et infini, connu et inconnu. Les mythes qui rendent compte de la mer résultent du besoin d’expliquer les phénomènes océaniques observés au fil des temps. Ces récits tendent à transformer la masse marine en quelque chose de représentable, et à la faire évoluer de l’abstraction vers une image compréhensible.
Je propose une projection qui est visible le soir, depuis l’extérieur, comme un écran de veille d’une exposition.
Le paysage disparaît, obscurcit par un fondu naturel : les dernière minutes du jour avant que la nuit tombe.